Les marques à éviter pour un achat de piano 100% réussi.

Si vous souhaitez faire un achat de piano d’occasion, cet article est fait pour vous !

Vous êtes réticent à vous lancer dans l’aventure ? Le monde du piano vous est complètement inconnu ? Pas de panique, je suis là pour vous aider.

Voici quelques conseils pour réussir votre achat de piano.

un piano ça court pas les rues
Ah bah merci parce que les piano ça court pas les rues … © Fabio Tedde

Cet article a été écrit en collaboration avec Mathieu Michalek, technicien-accordeur.

Avant de vous décider pour votre achat de piano, définissez votre budget. N’oubliez pas de prendre en compte le prix du transport. Il se situe entre 200 € et 400€. Par ailleurs, il se peut que, suite à votre achat de piano, une intervention technique sur l’instrument soit nécessaire. Comptez à peu près 150 €.

Il est tout à fait possible de vous occuper vous-même du transport. L’intervention technique peut ne pas être utile si le piano est en très bon état.

Pour réussir votre achat de piano, voici les marques à éviter :

D’une  façon générale, évitez les pianos chinois, russes, polonais et anglais :

  • Asahi, Atlas, Aurora.
  • Karl Beyer, Boersi, Brodmann, Buas.
  • Julius Drayer, Carl Ebel, Eckström, Eterna.
  • Falcone, Feleohe, Hailun, Hansen, Holstein, Goodway.
  • Hartmann, Heilmann, Heinberg, Heinemann, Hobart & Cable, Hohner.
  • Keilberg, Kelmann, Kieffer, Nordiska, Irmbach, Marschall, May Berlin, Moon & Sons.
  • Otto Meister, Moutrie, Neuman, Pearl-River, Prince, Princess, Ravell, Richter, Ritmüller.
  • Sandner, Schulmann, Schumann, Sejung, Silverstein, Strauss, George Steck, Summiter, Waldstein.

Un achat de piano réussi passe également par l’achat d’un instrument relativement récent. Evitez les pianos datant d’avant 1970.

Toutefois, on peut avoir quelques « bonnes » surprises.
Si vous vous intéressez à ces marques, faites toujours vérifier l’instrument par un technicien.

Quelques marques pour un achat de piano à moins de 1000 €.

  • Zimmerman.
  • Hupfeld.
  • Steinmann.
  • Geyer.

Ce sont des pianos fabriqués en RDA. Il sont solides et fiables pour commencer l’apprentissage.

  • Hellas, Fazer, Furstein.
  • Rippen, Petrof, Scholze, Weinbach.

Ce sont des pianos européens très bien construits, sur lesquels on peut se faire plaisir.

Pour l’anecdote, le piano Rippen de l’école de musique de Saint Suliac a été acheté 600,00 €. Il ne nécessite que peu d’entretien et résiste parfaitement aux variations hygrométriques.

Votre achat de piano entre 1000 € et 1500 € :

  • Samick.
  • Young-Chang.
  • Huyndaï.
  • Sojin.

On peut également trouver certains Yamaha, Kawaï et Rameau de très bonne facture. Attention à bien vérifier le numéro de série.

Avec un budget de 2000 € et plus, envisagez votre achat de piano autour de ces marques :

  • Yamaha.
  • Kawaï.
  • Pleyel.
  • Schimmel, Sauter, Seiler.
  • Hoffmann.

Ces pianos sont d’excellente facture. On peut même les trouver parfois à des prix très intéressants.

Par exemple, un de mes client a trouvé un Pleyel fabriqué par Schimmel pour… 300,00€ !!! C’est très rare mais pas impossible.

En bref, on peut trouver de très bonnes occasions pour un prix tout à fait intéressant.  Enfin, pour vous rassurer vous pouvez toujours demander conseil à votre inestimable accordeur !

Note du 1er novembre 2020 :
Vous êtes de plus en plus nombreux à me demander un avis sur un modèle précis, une annonce vue sur le Net ou autre. J’ai commencé à répondre à chacun d’entre vous via les commentaires. Cela a généré un nombre croissant de demandes. Le débit devient important, aussi il se peut que je n’ai pas le temps (ou que j’oublie, tout simplement), de vous répondre.

Quoi qu’il en soit, je le répète, le plus important est d’aller essayer le piano, plusieurs fois éventuellement, et vous sentir bien avec.
Si le piano vous plaît, c’est que c’est un bon piano pour vous et votre apprentissage.

Visitez le site de l’École de la Fausse Note