Trouvez un bon piano d’occasion en 5 étapes indispensables

Vous venez de vous mettre au piano, ou vous en avez l’intention ? Voilà un excellente idée ! Peut-être aviez-vous lu mon précédent article, qui vous en a convaincu ? Quoi qu’il en soit, félicitations !

Et maintenant, il faut un piano. Cet article s’adresse à ceux qui ont l’intention d’acheter un piano d’occasion. Pour trouver votre piano d’occasion, je vous propose de commencer par suivre ces 5 conseils simples :

Définissez le budget pour votre piano d’occasion

On trouve des pianos à tous les prix et de toutes les qualités, notamment sur Internet. La première chose à savoir est le budget que vous êtes prêt à mettre dans votre piano : 1000 €, 5000 €, 20 000 € ? Plus ? Moins ? Commencez par vous poser cette question : « Combien suis-je prêt à payer le piano de mes rêves ? ». La réponse à cette question vous donnera une bonne idée de ce que vous devez chercher.

Un piano d'occasion pas trop cher, c'est possible

Un piano d’occasion pas trop cher, c’est possible. © Images_of_Money

Voici quelques infos pour guider votre choix :

Moins de 1000 € : En cherchant bien, vous pourrez dénicher un piano correct pour débutant dans ce budget. Il faudra bien vérifier son état général et la façon dont il a été stocké et entretenu. Pour l’anecdote, j’ai trouvé un piano d’occasion très respectable à 600 € pour l’école de musique de Saint-Suliac (c’est en Bretagne, c’est très joli, je vous invite à venir visiter le village !), là où je donne mes cours. Mes élèves jouent dessus depuis 3 ans maintenant, et ils n’ont pas l’air malheureux !

De 1000 € à 2000 € : C’est le prix moyen pour un piano d’étude correct. S’il a été bien entretenu, vous pourrez jouer dessus plusieurs années sans vous lasser. A condition que le son vous convienne, évidemment.

De 2000 € à 5000 € : C’est une fourchette de prix que vous pouvez envisager si vous avez quelques années de pratique derrière vous, et que vous souhaitez continuer à progresser.

Choisissez un piano d’occasion taillé pour vous, mais pas seulement

« Bon, d’accord, mais on va le mettre où, ce piano ? ». C’est une problématique de taille ! Bien sûr, commencez par vérifier les dimensions de l’espace alloué à votre futur piano. Mais attention à ne pas choisir votre piano d’occasion juste parce qu’il tient dans l’espace requis. Il est parfois intéressant d’aménager l’espace pour accueillir un piano plus grand.

La bonne taille pour un piano d'occasion, c'est quand les pieds touchent le sol

Un piano qui tient dans la poche, ça vous dit ? © murkredi

Une hauteur convenable pour un piano est entre 120cm et 130cm. En dessous, vous risquez d’avoir un son assez métallique et d’être très vite lassé, voire agacé. Un piano plus grand et plus large produira un son plus rond, moins agressif sur l’ensemble de ses notes, graves ou aigües.

Attention à la marque !

En tant que pianiste et professeur de piano, on me demande souvent quelles sont les bonnes marques de piano. Malheureusement je n’ai pas de réponse à cette question. Ce qu’il faut essayer de savoir, c’est d’où vient le piano, comment a-t-il été fabriqué, stocké, entretenu. Même les meilleures marques fabriquent du bas de gamme, pour satisfaire un marché très concurrentiel et bouillonnant.

Si vous souhaitez acheter un piano d’occasion à bon marché, vous trouverez souvent des marques inconnues, ce qui n’est pas nécessairement synonyme de mauvaise qualité. Il vous sera difficile dans ce cas de vous appuyer sur la réputation du fabricant.

Encore une fois, l’important est de se renseigner au maximum sur l’histoire de votre futur piano d’occasion.

Contactez un technicien accordeur de piano pour vous conseiller

Si vous prenez des cours de piano, vous allez naturellement vous tourner vers votre professeur pour vous conseiller, pensant qu’il s’y connaît en piano. Normal, j’aurais fait pareil !

Malheureusement, nous, instrumentistes et professeurs, passons tout notre temps à jouer de notre instrument, et sommes rarement au fait de tous les détails techniques. Je suis en mesure, comme je le fais dans cet article, de vous épauler, de vous guider et de partager mon expérience, car j’ai acheté et vendu plusieurs fois mon piano d’occasion au cours de ma carrière professionnelle.

Restauration d'un piano Pleyel

Restauration d’un piano. Source : Blog Pianos Balleron

Comme le dit Alain Chauvel, technicien accordeur, dans son article très complet sur l’achat d’un piano d’occasion, si vous achetez une voiture, demanderez-vous conseils à votre moniteur d’auto-école, ou à un fabricant ? Vu sous cet angle, la réponse paraît évidente, non ?

Et le plus important : jouez avec votre futur piano !

Le plus important est que votre futur piano d’occasion vous plaise ! Ce qui importe dans la musique en général, et au piano en particulier, ce sont les sentiments que vous aurez pour votre instrument de musique. Posez-vous simplement ces questions : « Suis-je prêt à vivre avec ce piano ? », « Aurais-je envie de jouer dessus ? », « Qu’est-ce que je ressens en sa présence ? ».

Si vous êtes bien avec ce piano, c’est qu’il est fait pour vous.