Le piano sans cours de solfège, les clés pour gagner en autonomie

Faut-il prendre des cours de solfège pour apprendre la musique ? La question est délicate car il me semble qu’elle contient beaucoup plus qu’une simple demande sur la nécessité de prendre des cours de solfège.

Quand j’entends cette question, je me demande si celui qui la pose ne pense pas plutôt : « Je crois que les cours de solfège sont rébarbatifs. J’ai envie d’apprendre la musique mais je ne souhaite pas entrer dans un système pénible d’apprentissage. S’il-vous plaît, dites-moi que je n’ai pas besoin de prendre de cours de solfège. »

Je veux faire du rock, pas des cours de solfège

Je veux faire du rock, pas des cours de solfège ! © david owen

Avez-vous déjà pensé ce genre de chose à propos de votre apprentissage musical, ou celui de votre enfant ?

Comment, répondre à la question : « Faut-il prendre des cours de solfège ? ».

Dire :  « Oui, il est nécessaire de prendre des cours de solfège pour apprendre la musique » est réducteur. De nombreux musiciens de très haut niveau n’en ont jamais pris. Prétendre que les cours de solfège sont un passage obligé ne me paraît pas refléter la réalité.

Dire : « Non, ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire de prendre des cours de solfège pour apprendre la musique » est réducteur également. Cela ferme la porte à un apprentissage complet, et à une compréhension totale de l’univers dans lequel on s’engage.

Alors que dire ?

Si je répondais : « Vous savez il y a du pour et du contre, c’est à chacun de voir ce dont il a besoin. », je n’aurais pas l’impression de remplir mon rôle de « conseiller ». Seriez-vous plus avancé avec une telle réponse ?

Je pense qu’il n’y a pas de réponse à cette question. Chacun a son avis. La plupart du temps, cet avis est bien tranché. Il y a ceux qui pensent « Oui » et ceux qui pensent « Non ».

choisir de prendre des cours de solfège ou non

C’est vrai, on peut choisir de ne pas prendre de cours de solfège ? © °°°paula°°°

Pas de cours de solfège ne veut pas dire pas de solfège.

keep calm and play music sans cours de solfègeApprendre le piano et la musique me semble comparable à l’apprentissage d’une langue étrangère. Il est tout a fait possible d’apprendre une langue étrangère simplement en la pratiquant à l’oral. Voyager, regarder des films dans cette langue ou écouter la radio du pays en question sont de bons moyens d’apprendre.

Mais si vous ne connaissez ni l’alphabet, ni l’orthographe, ni la grammaire de cette langue, ne pensez-vous pas que vous risquez d’atteindre rapidement vos limites ? Comment faire pour lire les panneaux indicatifs dans les transports en commun, par exemple ?

De la même façon, on peut savoir conduire une voiture sans connaître le code de la route. Outre le fait que ce soit interdit, ne pensez-vous pas que parcourir les routes en voiture sans connaître la signification des panneaux serait vite problématique ?

Que vous ayez choisi de prendre des cours de solfège ou non, voici quelques clés et outils qui devraient vous permettre d’être plus autonome.

Apprenez ce dont vous avez besoin !

Le conseil principal que je voudrais vous donner aujourd’hui est d’apprendre les notions au fur et à mesure de vos besoins.

Si vous prenez des cours de solfège, vous bénéficierez d’un apprentissage riche et progressif. Le contenu du cours sera vraisemblablement établi à l’avance. Le professeur pourra se caler sur les programmes officiels des conservatoires, ou élaborer sa propre progression.

Si vous ne prenez pas de cours de solfège, apprenez avant tout les notions dont vous avez besoin pour la pratique de votre instrument. Vous gagnerez du temps en ne vous dispersant pas.

Sans cours de solfège, apprendre d’abord les « clés » et les « notes« .

S’il y a deux notions à ne pas négliger, ce sont bien celles-ci. Connaître les différentes clés et le nom des notes est primordial si vous voulez compléter la pratique autodidacte de votre instrument.

Pour apprendre le piano sans cours de solfège, vous aurez besoin de  connaître la clé de sol et la clé de fa. Je vous invite à vous familiariser avec ces deux clés en utilisant les liens ci-dessus.

Pour apprendre à lire, lisez !

Je vous conseille la pratique quotidienne de ce petit livre de lecture, intitulé tout simplement :

« Lire les notes » – Music en Poche 47 – Hit Diffusion

Lire les notes - Hit diffusion - Un outil pour apprendre le piano sans cours de solfègeCe petit livre offre des exercices progressifs de lecture. Les notes sont abordées simplement, une à la fois, dans les deux clés.

Pratiquer quelques minutes de lecture quotidienne vous facilitera la vie. Imaginez le temps gagné lorsque vous aborderez le déchiffrage de votre partition préférée !

Situez dès le départ les notes sur votre instrument.

J’ai remarqué que certains de mes élèves avaient du mal situer les notes sur le clavier du piano.  Malgré le fait qu’ils en connaissaient parfaitement les noms.

Alternez les moments de lecture seule et les moments où vous jouez les notes avec votre instrument. Prenez régulièrement le temps – par exemple pour chaque exercice précédant l’ajout d’une note – , de jouer les notes, en plus de les lire . Cela vous permettra de vérifier que vous savez les situer.

Voici un schéma qui pourrait vous y aider si vous apprenez le piano :

le piano sans cours de solfège
Cette image est extraite du livre « J’apprends le piano… tout simplement » de Christophe Astié – F2M Editions.

Sans cours de solfège, apprenez le rythme, progressivement et simplement.

La notion de rythme est une notion à aborder en priorité. Comme pour l’apprentissage des notes et des clés, je vous conseille la pratique quotidienne d’exercices rythmiques simples et progressifs.

Ce petit livre de rythme vous y aidera :

« Lire le rythme » – Music en Poche 54 – Hit Diffusion

lire le rythme sans cours de solfège

En abordant la question du rythme quotidiennement et progressivement, vous gagnerez du temps dans le déchiffrage de votre partition.

Jouez le rythme avec votre instrument.

La méthodologie est la même que pour les notes : expérimentez régulièrement les rythmes sur votre instrument. Afin de ne pas cumuler les difficultés, utilisez une seule note pour jouer les rythmes.

Au piano, jouez le rythme sur une note avec la main droite, puis avec la main gauche, puis avec les deux mains.

Utilisez des onomatopées pour dire le rythme.

En cours de solfège, on apprend généralement à dire les rythme en utilisant le nom de la figure de note« noire », « croche », « quatre doubles » etc – . Je trouve cette méthode un peu « intellectuelle ». Elle a l’avantage de bien faire le rapprochement entre le terme technique et le rythme effectif. Néanmoins, je trouve qu’elle manque de « ressenti ».

Un bon moyen de palier cela est d’utiliser des onomatopées. La musique indienne en est très friande, elle est composée de rythmes très complexes.

Voici les principales onomatopées que vous pouvez utiliser pour pratiquer des rythmes simples :

Pour une seule note – la noire par exemple – , dites « TA ».

Pour un groupe de deux notes – deux croches par exemple – , dites « TAKA ».

Pour un groupe de trois notes – appelé le plus souvent triolet – , dites « TAKITA ».

Pour un groupe de quatre notes – quatre doubles-croches, par exemple – , dites « TAKADIMI ».

Cette méthode est éprouvée depuis longtemps pour l’apprentissage du rythme. Vous n’aurez aucun mal à trouver sur le Net des articles et des vidéos pour approfondir le sujet.

Je vous invite également à lire deux articles de ce blog traitant de l’apprentissage du rythme :

« Ce qui va transformer votre approche du rythme au piano »

« Le meilleur outil pour apprendre le piano facilement est le métronome »

Ce dernier article peut paraître un peu complexe. Rassurez-vous, au delà de la méthode stricte, vous pouvez expérimenter à votre convenance l’utilisation du métronome. Essayez un tempo au hasard. Si c’est trop rapide, ralentissez, tout simplement !

La musique sans cours de solfège est à la portée de tout le monde !

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer dans l’apprentissage de la musique. Si vous vous inspirez de ces idées, que vous preniez des cours de solfège ou non, je suis sûr que vous ferez des progrès.

Plus vous ferez de progrès, plus vous aurez du plaisir à faire de la musique ! Suivez ces quelques conseils et amusez-vous !

  • Pratiquez quotidiennement les notions de base, indispensables pour les progrès futurs.
  • Continuez jusqu’à ce que leur assimilation soit complète et leur pratique naturelle.
  • Apprenez les notions dont vous avez besoin, au fur et à mesure des difficultés que vous rencontrez.
  • Soyez curieux, informez-vous ! Il existe sur les Net des outils très performants pour apprendre la musique sans cours de solfège.
  • N’hésitez pas à faire appel de façon ponctuelle à un professionnel. Celui-ci saura vous débloquer si vous en avez besoin.