Piano cadre bois ou métallique, l’ultime réponse

Si vous prenez des cours de piano et que vous voulez acheter un piano d’occasion, vous vous posez sans doute beaucoup de questions. Et vous avez raison ! Il est important de se poser les bonnes questions avant d’acheter un piano. Cela vous permettra de faire un achat durable et de ne rien regretter par la suite.

Aujourd’hui, je vais répondre à une question récurrente : « Dois-je acheter un piano cadre bois ou métallique ? »

En réalité, j’aimerais plutôt transformer la question :

Faut-il acheter un piano cadre bois ?

Non. C’est aussi simple que ça !

Il faut savoir que le piano cadre bois n’est plus fabriqué depuis le début du XXème siècle. Si vous trouvez une annonce de type « vend piano cadre bois », vous avez de grandes chances de tomber sur un piano de ce genre-là :

Piano cadre bois Gaveau

Piano cadre bois Gaveau datant de la fin du XIXème siècle.

Croyez-moi, ce piano est inutilisable ! Lorsque je l’ai ramené à la maison, j’ai appelé mon technicien accordeur pour lui demander son avis sur un éventuel ré-accord. En fait, le sommier est fissuré par endroits, et il y a de fortes chances pour que les chevilles ne tiennent plus bien. Si l’on essaye de l’accorder, le seul résultat auquel on peut s’attendre est … de tout casser !

On doit encore trouver sur le marché des piano cadre bois en très bon état. Mais il s’agira sans doute de pianos très haut de gamme, restaurés pour leur appartenance à un patrimoine. Je ne pense pas qu’un tel piano réponde à vos besoins, à moins que vous ne vouliez dépenser beaucoup d’argent pour agrémenter votre vie au château …

Mais pour apprendre le piano de nos jours, n’achetez pas un piano cadre bois.

Bref , il ne faut pas acheter de piano cadre bois, à cause de :

  • son âge : apprendre le piano sur un piano d’occasion trop vieux ne vous donnera pas satisfaction.
  • sa vraisemblable impossibilité à être accordé.
  • la difficulté de savoir s’il est en bon état – il peut y avoir des fissures qu’on ne voit pas – .
  • le risque de l’abîmer durant le transport.

Tiens, à propos de transport, cela fera l’objet d’un prochain article. A bientôt !