La musique est un moyen de transport

« La musique est un moyen de transport ».

C’est ce que m’a dit un des mes amis l’autre jour.

Racontant ses expériences musicales, il m’expliquai comment chaque note de musique le faisait voyager.

Grâce à la musique, il a le pouvoir de se déplacer instantanément, dans toutes les directions et où bon lui semble.

La musique est un moyen de transport, dans tous les sens.

la musique est un moyen de transport

Photo © lhoteln

Le transport comme moyen de se déplacer.

Oui, la musique nous fait nous évader.

Que ce soit en la jouant ou en l’écoutant, la proximité de la musique nous permet d’entrer dans un monde nouveau.

« Ouvrir, grâce à la musique, la porte du Pays d’A Coté » – Marie Tanneux, conteuse en Pays de Brocéliande.

Mais la musique ne serait-elle pas également un moyen élégant de fuir ?

Fuir le quotidien, fuir les soucis, fuir la nostalgie de l’été, et toutes ces sortes de choses.

Cette notion de transport rejoint en moi l’idée que la musique, comme le voyage, est à la fois un échappatoire et un ressourcement.

Ecouter et faire de la musique, c’est à la fois fuir sa propre condition, et partir à la découverte du monde.

Partir à la découverte du monde.

Ne serait-ce pas, en réalité, partir à la découverte de soi-même ?

Les temps de musique, où nous avons l’impression de nous détacher de tout ce qui dissone en nous, sont autant de moments où l’opportunité nous est donnée de nous connecter à notre propre harmonie.

Oui, la musique est un moyen de transport.

Comme un câble électrique, elle facilite la connexion.

Mieux, elle la crée.

Elle ouvre les portes de tous les Mondes, le réel, l’imaginaire, le terrestre, le divin …

Tout ce qui vous est accessible en cet instant, même si vous ne savez pas ce que c’est, peut être atteint en empruntant le chemin de la musique.

le Piano Libre à l'anse du Guesclin Saint Coulomb Cancale Bretagne

Le Piano Libre à l’ Anse du Guesclin, Saint Coulomb, Bretagne.

Le transport dans son sens littéraire.

Lorsque j’ai entendu mon ami me dire « la musique est un moyen de transport », j’ai pensé au sens littéraire du mot.

Dans un sens certes un peu désuet, il signifie : la manifestation d’une vive émotion et d’un sentiment passionné.

Le transport amoureux, entre autres.

La musique serait donc un moyen un peu désuet d’exprimer ses émotions, ses passions et ses amours.

Oui, bien sûr, rien de nouveau ici…

Mais j’ai envie de croire à quelque chose de plus profond.

Plus intense, peut-être, que cette simple interprétation.

J’ai envie de croire que la musique, comme moyen de transport, c’est de l’énergie pure d’ Amour.

L’énergie d’Amour pur.

Chaque note, créée, jouée ou écoutée simplement, avec le coeur, sans ambition et sans peur, devient alors une énergie fondamentale de vie.

Et devient un moyen de transporter le transport lui-même.

La musique contient toutes les passions.

La joie, l’allégresse, l’amour bien sûr.

Mais aussi la colère, le doute, la tristesse.

C’est en cela qu’elle est, selon moi, de l’énergie d’Amour pur.

Comme un soleil, elle est une boule d’or, contenant à la fois ce que nous considérons comme bon et ce que nous considérons comme mauvais.

En ce sens, l’Homme, s’il s’accepte dans son intégralité, devient alors lui-même de la Musique.

Je n’ai de cesse de le dire à mes élèves de piano :

«  Lorsque le musicien ne cherche pas à en éradiquer ce qu’il considère comme de la disharmonie, la musique s’élève. Elle devient alors vraie et vivante, car entière. »

la musique s'élève comme l'oiseau

Photo © dbadair

La musique s’accorde aussi avec un troisième sens du mot transport.

En préparant cet article, j’ai appris que le transport avait une autre signification.

Associé au cerveau, le mot veut dire délire et égarement de l’esprit.

Décidément, oui, la musique est un moyen de transport !

La musique est une énergie vitale, source et révélatrice de l’Amour infini.

Elle permet de se déplacer, hors de son monde, hors de soi-même.

Elle déplace aussi toutes les énergies du moment, tout ce dont le musicien, et l’auditeur sont fait – car en réalité il n’y a pas de différence entre celui qui crée et celui qui écoute la musique –

Pour autant, plus la musique nous déplace, plus elle nous rapproche de ce que nous sommes réellement.

Quel paradoxe.

Oui, la musique nous fait partir dans nos délires.

Parfois même, elle en est l’expression la plus pure.

La connexion directe avec notre inconscient.

Cette connexion, voulue ou non, consciente ou non, peut nous amener à nous sentir fou.

A le devenir, même, pourquoi pas ?

Comme suroxygénés par la musique qui nous fait vibrer, nous nous déconnectons de notre réalité, et laissons notre esprit s’égarer, dans un délice euphorique.

Quelle perspective !

Finalement, la musique c’est la Vie (et vice-versa).

Ces trois sens du mot transport me donnent envie de vous envoyer 3 invitations :

    • Déplaçons-nous, transportons-nous pour nous rencontrer. Ne ratons jamais une occasion de jouer la musique, ensemble et avec tous.
    • Aimons-nous, vraiment, sincèrement. Tâchons d’aimer nos doutes, notre colère, notre tristesse. Nos amours, bien sûr. Aimons nos ennemis surtout, il ne sont que le reflet de nous-même.
    • Autorisons-nous l’égarement de l’esprit. Autorisons-nous le délire. Plantons la graine de folie. Et partageons-là.

Que la Musique, l’ Amour et la Vie rayonnent en vous, ils ne sont qu’une seule et même chose, nourrie par le coeur.