« Aimer tout le monde ??!! »

Pendant mes cours de piano, nous abordons parfois des sujets qui dépassent le simple fait d’apprendre le piano.

Un jour, avec deux de mes élèves, de 14 ans et 10 ans, nous avons évoqué l’idée qu’il était possible d’aimer tout le monde.

Lorsque j’ai prononcé ces mots, ils ont écarquillé les yeux et ont dit, de concert : « Aimer tout le monde ???!!! ».

L’un d’eux a répondu : « Non mais franchement, il y a des gens, ils ont tellement un état d’esprit pourri que c’est pas possible de les aimer ! ».

Et oui, force est de constater que nous avons plus appris à nous méfier de tout le monde qu’à aimer tout le monde.

Pourtant, je suis convaincu qu’il est possible de changer notre regard sur l’autre.

Simplement, et du jour au lendemain.

Dans la rue.

En faisant les courses.

En attendant l’autobus.

Dans les embouteillages.

Il nous est possible d’avoir un regard aimant sur toute chose et toute personne.

Cela n’engage à rien, et cela contribue à propager la paix.

Et la paix, c’est contagieux.

« Mais vous allez finir par vous aimer bordel ??! » disait la carte de voeux d’une famille d’amis cancalais.

Mon ami Marc Vella, le pianiste nomade, a compris depuis de nombreuses années que la paix était contagieuse.

Cet été, il a décidé de partir en Himalaya avec son piano pour, justement, « aimer tout le monde ».

« Aimer tout le monde », cela ne se passe pas demain.

la caravane amoureuse marc vella

(source photo : https://www.caravaneamoureuse.com)

Alors j’ai décidé de soutenir le projet de Marc Vella, en contribuant modestement à la campagne de financement participatif qu’il a mis en place.

Le billet que je lui ai donné est symbolique.

Il ne représente « que » 0,2 % du budget total.

En y réfléchissant, je représente moi-même 0,00000001 % des habitants de notre planète.

Quelle richesse, donc, que ce petit billet !

Mais ce billet est symbolique pour une autre raison.

Il m’apprend que « aimer tout le monde » n’est ni la mer à boire, ni une montagne à franchir.

Ce que j’ai donné pour La Caravane Amoureuse en Himalaya ne me fait pas défaut au quotidien.

D’une manière générale, que nous donnons ne nous fait jamais défaut.

Et s’il était aussi facile et rapide de changer notre regard sur le monde ?

De changer notre regard sur cet Autre, dont nous ne savons pas vraiment qui il est , et qui nous fait peur à priori ?

Je vous invite, si vous le souhaitez, à aider Marc et Cathy Vella à « aimer tout le monde », en contribuant à la Caravane Amoureuse en Himalaya.

CONTRIBUEZ A LA CARAVANE AMOUREUSE EN HIMALAYA