2019, année du dieu Eros

Cette semaine, j’ai vu ça sur Internet :

Que cette image soit authentique ou fabriquée de toutes pièces n’a aucune importance.

J’en aime la poésie.

2019, portée avec bienveillance par Eros, le Dieu de l’ Amour.

La perspective m’enchante.

Alors, bien sûr, je vous entends d’ici :

« – Ah ben là c’est pas gagné ! »
« – T’es trop mignon, Bisounours .. »

etc.

En réalité je suis très sérieux.

Il ne s’agit pas de se complaire dans une sorte de béatitude miéleuse et insipide.

Ni de se cacher derrière un humour plus ou moins graveleux.

Il s’agit de voir l’autre. Pour de vrai.

De croiser son regard, au quotidien.

fete de la musique saint malo

Saint Malo, Juin 2018

Lorsque je pratique et enseigne l’improvisation au piano, il arrive toujours un moment où le pianiste ‘tourne en rond’, et se met à jouer toujours les mêmes notes.

Au bout d’un moment, le pianiste novice s’en rend compte et commence à s’ennuyer, voire à être frustré.

– J’aimerais tant jouer autre chose ! Mais je n’y arrive pas, ça m’énerve !

Alors, dans un premier temps, je lui propose de repérer une touche qui l’attire particulièrement.

Puis de la jouer.

Pleinement, sincèrement, en l’écoutant et en en ressentant les vibrations.

Dans un deuxième temps, je lui propose, encore une fois, de repérer une note qui l’attire.

Cette fois-ci, je l’invite à jouer la touche d’à côté.

Aussi pleinement et sincèrement.

Avec autant d’écoute et de ressenti.

Au bout d’un moment, la nouvelle note est intégrée à la musique.

Et il devient naturel de la jouer parmi les touches habituelles.

En 2019, jouons l’Autre.

Pleinement, sincèrement, avec écoute et ressenti.

En réalité nous n’avons pas le choix.

Oui, évidemment, l’état actuel du monde est inquiétant.

C’est une réalité, les médias, les politiques et la plupart des films de divertissement nous incitent à la haine et à la division.

Alors dans ce contexte géopolitique, en 2019, l’ Humanité a besoin d’Eros.

Il y va de sa survie.

S’en remettre au dieu Eros relève d’un acte politique.

Mais soyons réalistes, Eros ne peut rien tout seul.

Il a besoin de nous, car c’est nous qui sommes ici-bas.

Accueillir la beauté de l’autre, voilà pourquoi nous sommes nés.

Et en 2019, cela semble plus que nécessaire, ne trouvez-vous pas ?

Soyons les « nouveaux rois », comme nous invitent à l’être Mathieu Chédid et ses amis :

Oui, mais concrètement ?

Il y a mille et une façon d’aimer l’autre.

Dans la plupart des livres il est écrit que ça commence par s’aimer soi-même.

Aimer l’autre, s’aimer soi-même, voilà un beau cercle vertueux.

Pourquoi ne pas, par exemple ?

  • Nous former à la Communication Non Violente ?
  • Regarder l’autre dans les yeux en lui disant bonjour ?
  • Déclarer sa flamme à « la caissière du super », à l’instar d’Arthur H ?
  • Ne rien acheter le jour du Black Friday ?

Soyons écolo pour de vrai.

Soyons des adultes responsables et heureux, et donnons à nos enfants l’envie de Vivre, plutôt que des adultes qui ont peur, et qui ne demandent à leur enfants que des bonnes notes pour « avoir un travail plus tard ».

Célébrer, fêter, chanter, danser… voilà la véritable révolution.

Je vous la souhaite en 2019.